Astro-guide
La lune
Page d'accueil
 
Sommaire
ABM aujourd'hui
....  ABM  ....  Sommaire  ....  Plan du site ....  Page d'accueil ....
  Dans la même
collection

Le système solaire


Ancien n°
La lune
.... Nos anciens n° ....
.... Toutes nos photos ....
.... Glossaire ....
 
Page 1   Un peu d'histoire lunaire,

La terre est la seule des planètes intérieures à posséder un satellite important, la lune. Pour avoir une idée des épreuves subies par la terre, il y a 4,5 milliards d'années, jetez un coup d'oeil à la surface de la lune: Elle est criblée de cicatrices, de balafres et pleine de mystère.
Trois scénarios bien distincts sont proposés aujourd'hui sur l'origine de la lune.

  • L'hypothèse de la fission :
    Implique que la lune serait un morceau du manteau terrestre qui s'en serait détaché mais la différence notable de composition chimique entre le 2 astres infirment complètement cette théorie.
  • L'hypothèse de la planète double:
    Suppose l' accrétion des 2 corps, mais étant donné la différence importante de proportion fer/silicate entre la terre et la lune (30% pour la terre & 10 % pour la lune),
    cette hypothèse n'est pas retenue.

  • L'hypothèse de la capture:
    Sous entend que la lune, initialement sur orbite solaire, à été capturée par la terre. Là, la mécanique céleste montre que la probabilité de capture n'est possible que si l'orbite du corps capturé a un rayon et une excentricité voisins de ceux de la terre, ce qui repose le problème de la différence de teneur en fer.


    Aucun de ces trois modèles classiques n'est donc compatible avec toutes les données actuellement disponibles et l'origine de la lune reste donc une énigme.

Retour

............................................................................................

Observation,

Que ce soit avec la plus modeste des lunettes ou la meilleure photographie Apollo, le cratère est l'élément morphologique dominant, tant sur la surface visible que sur la face cachée. Comme sur la plupart des planètes et des satellites, ces cratères présentent une grande variété de formes :

  • Les plus petits, dont le diamètre est inférieur à 10km, ont une forme de bol et sont entourés d'une couronne de débris, les éjectas ; ils sont appelés cratères simples.
  • Les moyens, dont le diamètre est compris entre 20 et 200 km ont une morphologie toute différente : leur fond est plat, leurs parois internes présentent de nombreux gradins, ils possèdent un piton central, et la couronne de débris périphérique est bien développée et perforée de chaînes alignées de petits cratères rayonnant du cratère principal. Ils sont appelés cratères complexes.
  • Les cratères de plus 200 km portent le nom de bassins. Ils ont les mêmes caractéristiques externes que les cratères complexes, mais à l'intérieur, le piton central est remplacé par un anneau.
Retour

............................................................................................

Structure de la lune,

Les continents, caractérisés par leur couleur claire et leur nature montagneuse, couvrent 80% de la surface lunaire. Morphologiquement, ils se présentent comme la juxtaposition, voir le recouvrement mutuel, d'une multitude de cratères de toutes tailles et de leurs éjectas. Dans cet enchevêtrement ,certains bassins jouent par la taille un rôle dominant. Il existe en effet sur la lune 29 bassins dont le diamètre est supérieur à 300 km. Les deux plus importants:

  • Imbrium: 1100 km de diamètre
  • Orientale: 900 km
    Sont également les moins anciens car leurs éjectas recouvrent tous les autres.

Les mers, représentent un des éléments caractéristiques de la physionomie lunaire. Ce sont elles qui forment les tâches sombres donnant à la pleine lune l'aspect d'une figure humaine. Cette couleur sombre est due aux remontées d'éléments fondus du manteau qui, venant combler les bassins, ont formé ces étendues grises. Ce sont en fait de vastes plaines peu cratérisées et constituées d'un matériau assez sombre, le basalte. Elles sont souvent de forme circulaire car elles remplissent de nombreux bassins et cratères. Abondantes sur la face visible, elles sont très rares sur la face cachée.
La lune est encore soumise aujourd'hui à un bombardement de météorites peu intense, mais continu, qui érode doucement ces reliefs. Comme aucune enveloppe atmosphérique n'entoure la lune, à la différence de la terre, les météorites ne se consument pas et toutes atteignent le sol à grande vitesse. La destruction continue de toute sa surface a entraîné la formation du régolithe, sur 2 à 20 cm d'épaisseur selon que le terrain est jeune ou ancien.

Retour

............................................................................................

Les éclipses de lune,

Une éclipse est dite totale quand l'intégralité du disque lunaire pénètre dans le cône d'ombre de la terre.
Elle est partielle si une partie seulement y pénètre.
La teinte rougeâtre est observée lorsque le disque est entièrement dans l'ombre. Elle est due à la lumière solaire filtrée par l'atmosphère terrestre.
Dans le cas d'une éclipse partielle, cette teinte n'est pas observable.


Aspect rougeâtre de la lune lors de son passage dans le cône d'ombre de la terre

Périodicité :
Les éclipses totales de lune se produisent en moyenne tous les 2 ans. Contrairement aux éclipses de soleil, un plus grand nombre de spectateurs peuvent la contempler en même temps. En effet, de n'importe quel point de l'hémisphère terrestre opposé au soleil, les éclipses de lune seront visibles.

Cône de pénombre
Cône d'ombre

Les futures éclipses totales :
Eclipses totales Eclipses partielles

16 mai
09 novembre
04 mai
04 mars
28 août
21 février
21 décembre

2003
2003
2004
2007
2007
2008
2010
  17 octobre
07 septembre
16 août
31 décembre
26 juin
2005
2006
2008
2009
2010
Une éclipse de lune pouvant durer plusieurs heures(5h au max.), pour en observer toutes les phases, il faut que la lune soit levée durant la totalité du phénomène. Sinon on ne peux observer qu'une partie des phases de l'éclipse.

Retour

............................................................................................


La lune en chiffre,

Diamètre 3460 km
Densité 3,34
Température 130° au soleil -150 la nuit
Distance moyenne de la terre 384402 km
Durée de rotation sur son axe 27,3 jours
Durée de rotation autour de la terre 27,3 jours
Intervalle entre 2 même phases 29,5 jours


Retour

............................................................................................


Quelques dates importantes,

Luna 1 à luna 19 URSS   1959-1971
  Survols et satellisation
Il faut attendre luna 9 pour avoir les premières images du sol lunaire.
Rangers & lunar orbiter USA   1962-1967
  Survols et impacts.
Surveyor 1 à surveyor 7 USA   1966-1968
  Alunissages, analyses et photos.

Retour

............................................................................................

Le programme Apollo,

Apollo 8 21/12/68 Rotations autour de la lune
Apollo 9 3 au
14/03/69
Test module lunaire en orbite terrestre
Apollo 10 18 au 26/05/69 Placement du LEM en orbite lunaire.
Apollo 11 20/07/69 Premier pas sur la lune (mer de la tranquillité) pendant 2 heures et sur 60 m env.
Prise d'échantillons, 20 kg & photographies
Apollo 12 14/11/69 4 heures sur le sol lunaire 34kg
Apollo 13 11/04/70 55 heures après le décollage, le réservoir d'oxygène liquide explose.
Retour sur terre mouvementé
Apollo 14 31/01/71 9 heures d'exploration.
42 kg d'échantillons
Apollo 15 26/07/71 2 jours sur le sol lunaire et 28 km parcourus en jeep lunaire.
76 kg d'échantillons
Apollo 16 16/04/76 20 heures sur la lune, 26 km parcourus.
95 kg d'échantillons.
Apollo 17 19/12/72 22 heures sur la lune, 36 km en jeep.
fin des missions Apollo lunaires.

   
   
Observation      
Structure de la lune      
Les éclipses de lune     La lune,
"La lune blanche
Luit dans les bois;
De chaque branche
part une voix
Sous la ramée...
O bien-aimée.
L'étang reflète,
Profond miroir,
La silhouette
Du saule noir
Où le vent pleure...
Rêvons, c'est l'heure.
Un vaste et tendre Apaisement
Semble descendre
Du firmament
que l'astre irise..
C'est l'heure exquise."

Paul Verlaine
La lune en chiffre    
Dates importantes    
Le programme Appollo    
     
     
   
   
>> Les phases de la lune
   
   
   
   
   
   
   
     
   
   
   
   
     
     
     
     
     
   
       
       
       
       
     
     
     
     
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       
   
         
    Imprimer cette page      
         
     
         
  Haut de page Page 2 : Les phases de la lune
           
    A B M - Sommaire - Plan du Site - Page d'accueil    
       
    www.abm.asso.fr