Astro à la une
17 août 2002
Page d'accueil
 
Sommaire
ABM
....  ABM  ....  Sommaire  ....  Plan du site ....  Page d'accueil ....
  Numéro précédent :
La vision nocturne
La phère armillaire
Orientation d'un télescopel
Johannes Kepler suite


Anciens n°


La vision nocturne
suite

.... Nos anciens n° ....
.... Toutes nos photos ....
.... Glossaire ....
   
Comment améliorer sa perception du ciel profond.

3) Vision décalée :
Ce n'est pas au milieu du champ de vision que l'on voit le mieux les faibles c'est à coté. Quand je cherche un objet en début de nuit, je regarde à cinq degrés (à peu près) de la cible. M31 - M13, le double amas de Persée apparaissent alors avant même que la vision se soit acclimatée. Le phénomène est dû à la présence majoritaire des cellules en cônes au milieu de la rétine. Répartition idéale pour la perception des couleurs par les cônes. Les bâtonnets qui nous intéressent sont donc bien sur le côté. Ainsi pouvons nous "centrer en vision décalée" pour que tout observateur puisse voir les objets difficiles.
Reste à dire à l'observateur de regarder le centre du champ jusqu'à ce que son regard soit attiré par quelque chose de flou. La technique s'applique à tous, y compris pour la révélation de détails sur des objets, même si leurs apparitions restent fugaces.

4) Cible en mouvement :
N'avez-vous jamais eu l'attention attirée par quelque chose sur le côté de votre champ de vision (avion, oiseau, voiture ou tout autre objet en mouvement ?).
Ceci est dû à une autre particularité de la vision due au travail du cerveau cette fois : le regard est attiré par les objets en mouvement (phénomène vital pour la survie en milieu hostile). Nous voyons mieux les objets animés que les objets immobiles. Si nous reprenons l'exemple précédent et qu'un observateur ne perçoive pas notre nébulosité, mettons l'objet en mouvement par un va et vient avec les commandes de l'instrument. L'objet pourra accrocher le regard puis être à l'arrêt une fois détecté. Quand nous cherchons à l'oculaire en errant dans l'infini c'est toujours alors qu'elles sont en mouvement que nous trouvons nos cibles.

5) Accomodation :
Restitution par le cerveau d'une image nette alors que la vision de l'œil était flou !

6) Conclusion :
N'oubliez pas les autres ennemis de la vue : la fatigue, les excès de bonne chair, les atmosphères qui piquent les yeux (fumée, pollution etc.).
Une bonne sieste ou un lever au milieu de la nuit après quelques heures de sommeil et les yeux seront au maximum de leurs possibilités pour essayer toutes les astuces que nous venons d'énumérer.


Brice Poirey

LE MAGAZINE    
Le thème du mois    
       
Les instruments  

(Les jumelles)    
Les astuces  
(Support de jumelles)    
Histoire  
(Galilée)    
Dossier    
(Le triangle d'été)    
     
   
   
     
   
   
   
   
     
   
   
   
     
     
   
     
     
     
     
     
       
       
         
    Imprimer cette page      
           
   
       
  Haut de page  
           
    A B M - Sommaire - Plan du Site - Page d'accueil    
         
    www.abm.asso.fr