Astro à la une
18novembre 2002
Page d'accueil
 
Sommaire
ABM
....  ABM  ....  Sommaire  ....  Plan du site ....  Page d'accueil ....
  Numéro précédent :
La vision nocturne suite
Les jumelles
Support de jumelles
Galilée
Triangle d'été

Anciens n°


Objet céleste

.... Nos anciens n° ....
.... Toutes nos photos ....
.... Glossaire ....
   
Photos simultanées

eux de nos adhérents, Brice Poirey et Bernard Murith, ont eu la chance, sans concertation préalable, de prendre un cliché au même instant, le 9 avril 2002 à 30 kilomètres de distance (Cerneux et
Mons en Montois en Seine et Marne).

C'est ainsi que la comète IKEYA-TCHANG et un objet non identifié que l'on pourrait qualifié de météore se retrouvèrent ensemble sur les clichés de nos deux photographes.
Après vérification faite par l'institut de mécanique et de calcul des éphémérides de Paris, Mr Jérémie Vaubaillon, aidé par d'autres personnes de l'institut d'Astronomie et Astrophysique de Belgique calculèrent la position de l'objet et trouvèrent, parmi plus de 8000 satellites, celui qui correspondait aux 2 photographies.

Il s'agirait en effet d'un des plus gros morceaux de
" Cosmos 1220 ", un ''EORSAT'' (ou satellite d'intelligence électronique) qui vola pendant des mois à la même altitude (427 - 440 km) avant d'exploser.
Triste fin pour lui, mais son ultime apparition restera immortalisée sur les clichés.

Photo de Brice Poirey, prise à Cerneux (77).

photo de Brice Poirey

Photo de Bernard Murith, prise au même moment, 30 km plus au sud-est à Mons en Montois (77).

Photo de Bernard Murith


Bernard Murith

LE MAGAZINE    
Le thème du mois    
       
Les instruments  

(Le radiotélescope)    
Les astuces  
(Méthode de mesure)    
Histoire  
(L'origine de l'astronomie)    
     
     

“ Erratum :

Précisons que l'objet identifié n'était pas un débris de satellite se consumant dans l'atmosphère mais un débris qui présentait un sursaut d'éclat. De tels sursauts se produisent en effet lorsque les rayons solaires sont réfléchis vers l'observateur grâce à l'une ou l'autre partie plane d'un satellite.
Toutes nos excuses à nos lecteurs pour ces indications erronées.

   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
     
       
   
     
     
     
     
     
       
       
         
    Imprimer cette page      
           
   
       
  Haut de page  
           
    A B M - Sommaire - Plan du Site - Page d'accueil    
         
    www.abm.asso.fr