Astro à la une
14 février 2002
Page d'accueil
 
Sommaire
ABM
....  ABM  ....  Sommaire  ....  Plan du site ....  Page d'accueil ....
  Numéro précédent :
Le zodiaque
La lunette méridienne
Comment observer
Eratosthène


Ancien N°


Les Trous Noirs

.... Nos anciens n° ....
.... Toutes nos photos ....
.... Glossaire ....
   
Définition

est en quelques sortes les cadavres d’immenses étoiles. Ils sont si massifs qu’ils absorbent tout, même la lumière. Un trou noir n’est pas nécessairement grand, mais il attire tout. Nul ne peut voir un trou noir, le nom « trou noir » vient précisément du fait que rien, pas même la lumière, ne peut s’en échapper, il est donc invisible de l’extérieur. Tout ce qui entre dans un trou noir est énormément compacté. Par exemple, si la terre entrait dans un trou noir, elle serait réduite à une bille de 2 cm de diamètre. Selon certaines théories, à l’extrémité d’un trou noir on obtiendrait un objet tout aussi mystérieux et tout aussi spectaculaire ….Un trou blanc.
Il est l’inverse temporels des trous noirs. Si rien ne peut s’échapper d’un trou noir, en retour, rien ne peut entrer dans un trou blanc. Les trous noirs « aspirent », et les trous blancs « expirent ».

Trous noirs provenant d’une étoile

a plupart des trous noirs sont formés à la suite de la mort d'étoiles. Lorsqu'une étoile a terminé de vivre normalement, elle se contracte sous la pression externe et tend à s'attirer elle-même vers son centre. C'est comme si la terre se compacterait vers son noyau.
Mais une étoile résiste pour un certain temps à cette attraction en brûlant certains gaz (principalement de l'hydrogène). Cette combustion est faite au milieu de l'étoile (cœur), et la température peut atteindre plus de 50 millions de degrés Celsius. À cette température, des réactions nucléaires surviennent. À un certain moment, il n'y a plus le carburant nécessaire pour faire les réactions nucléaires et l'étoile grossit énormément pour devenir ce que l'on appelle une géante rouge.
Après cette étape, l'étoile a trois possibilités qui s'offrent à elle, selon sa masse. Elle peut devenir une naine blanche si sa masse est de moins de 1.4 fois celle de notre soleil. Si l'étoile est un peu plus massive, soit moins de 3.2 fois celle de notre étoile, elle devient une étoile à neutrons. Si la masse de l'étoile est plus de 3.2 fois la masse du soleil, cette étoile se transforme en trou noir. Alors, celle ci n’a plus assez de carburant pour éviter l’effondrement sur elle même. L'étoile, s'attire donc vers son noyau à l'infini, c'est à dire, qu'elle ne cessera plus de s'effondrer. Puisque ce trou noir s'attire lui même, il attire aussi tout ce qui passe près de lui, absorbant ainsi la lumière et d'autres trous noirs pour en former un toujours plus attirant.


Ordre de grandeur

omparons les tailles d’une géante rouge, du soleil, d’une naine blanche, d’une étoile à neutrons et d’un trou noir, qui ont tous une masse comparable à celle de notre soleil. La géante rouge possède un diamètre environ 250 fois plus grand que celui du soleil, qui vaut 100 millions de Km. Ce diamètre-ci vaut 100 fois celui de la naine blanche, qui en a un comparable à celui de la terre (12 OOO Km). Le diamètre de la naine blanche vaut 700 fois celui de l’étoile à neutrons. Sachant que l’étoile à neutrons ne se contracte que d’un tiers pour faire un trou noir, celui-ci n’a plus que 6 Km de diamètre.

Détection d'un trou noir

uisque les trous noirs sont obscurs, il est impossible de les voir. Cependant, on peut regarder les phénomènes que provoque un trou noir dans son entourage. Il existe quatre méthodes pour détecter des trous noirs. Quand une étoile devient un trou noir, les planètes qui l'entourent, tournent autour de rien à nos yeux. On peut dire ici, qu'il s'agit d'un trou noir ou d'une étoile peu lumineuse. Les particules de poussières, qui sont attirées par un trou noir, tournent très rapidement autour de celui-ci et surchauffent. De cette manière, ces particules émettent des rayons X détectables par des télescopes situés hors de l'atmosphère terrestre. On peut alors en déduire qu'elles tournent autour d'un trou noir ou d'une étoile à neutrons qui émet aussi des rayons X. Cependant, quand un trou noir passe entre la terre et une étoile, Il agit comme une lentille, et la lumière de l'étoile sera déviée vers la terre, celle-ci paraîtra plus brillante. On en déduit alors sa présence. On peut aussi les détecter en calculant la masse de certaines régions de l'espace. Si l'on localise une petite région noire très massive, cela pourrait trahir la présence d’un trou noir.
On distingue trois types de trous noirs.
- les micro trous noirs
- les trous noirs stellaires
- les trous noirs galactiques

Au moment du big bang, alors que la matière était soumise à des pressions et des contractions gravitationnelles intenses, de petites concentrations de matière pourraient avoir donné naissance à des petits trous noirs primordiaux.
La grande majorité des trous noirs seraient d’origine stellaire, c’est à dire issus de l’effondrement gravitationnel d’une vieille étoile. Lorsqu’une étoile s’effondre pour former un trou noir, il n’y a absolument rien qui puisse arrêter son effondrement. C’est le triomphe de la gravitation. Toute la masse de l’étoile est comprimée en un instant.
On soupçonne l’existence d’un trou noir à l’intérieur de chaque galaxie. Ces trous noirs, pense-t-on, ont des masses de l’ordre de 10 millions à un milliard de fois celle de notre étoile.

Danpey

LE MAGAZINE    
Le thème du mois    
       
Les instruments  

(Télescopes)    
Les astuces  
(Les coordonées celestes.)    
Histoire  
(Tycho Brahé)    
     
   
     
   
   
     
   
   
   
     
     
   
   
   
     
     
   
     
     
     
     
     
       
       
         
    Imprimer cette page      
           
   
       
  Haut de page  
           
    A B M - Sommaire - Plan du Site - Page d'accueil    
         
    www.abm.asso.fr